La couverture de Night Eaters Book 1: She Eats the Night est centrée sur la tête d'une femme asiatique avec une fleur de lotus dans les cheveux, une cigarette qui pend de ses lèvres et du sang qui coule de sa bouche, le tout entouré d'un bouquet luxuriant de fleurs, avec un crâne incrusté et une poupée fissurée, avec des racines rouge sang se transformant en mains agrippantes sous le bouquet
Image : Sana Takeda/Abrams ComicArts

Lisez un extrait gratuit du successeur de Monstress de Marjorie Liu et Sana Takeda, la bande dessinée d’horreur She Eats the Night

La série fantastique de Marjorie Liu et Sana Takeda Monstre est un projet époustouflant. Rempli de construction du monde et de mythologie élaborées, et regorgeant d’intrigues et de violences richement illustrées, il est instantanément mémorable dès le premier épisode. Mais sept ans et sept livres complexes et sinueux dans l’histoire, cela peut être une entreprise intimidante. Le nouveau projet de Liu et Takeda ensemble, Les mangeurs de nuitpeut être un moyen plus accessible d’accéder au travail agréablement cauchemardesque qu’ils font ensemble.

Le premier d’une série projetée de trois livres, Le livre des mangeurs de nuit. 1 : Elle mange la nuit présente les Tings, une famille d’expatriés chinois de première et deuxième génération qui vivent dans un quartier calme d’Hawaï – en face d’une maison extrêmement hantée pleine de manifestations troublantes. Les jeunes adultes Milly et Billy dirigent ensemble un restaurant populaire et prospère, mais leur mère méprisante Ipo semble désapprouver tout ce qu’ils font. Leur père facile à vivre, Keon, agit comme un tampon entre une mère en colère et des enfants sur la défensive, mais quand Ipo décide de s’adresser à la maison hantée et y entraîne ses enfants, il est coincé pour la balade sanglante.

À certains égards, Mangeurs de nuit‘ première installation raconte une histoire familière sur la vie des immigrants de deuxième génération, le genre de conflit familial que l’on voit si souvent dans les histoires de la diaspora asiatique, y compris les succès récents comme Pixar Devenir rouge et Tout partout tout à la fois. Les jumeaux Milly et Billy sont nés à Hawaï et vivent des vies complètement américanisées, avec Billy obsédé par les jeux vidéo et Milly s’exprimant fort et grossièrement, entre des séries de “sexe ivre de regret” avec son ex-petit ami.

A lire aussi  Star Wars: Le créateur de l'époque de la Haute République décompose 2 pages exclusives de la bande dessinée de Marvel

Ipo et Keon, quant à eux, partagent une relation vécue et confortable pleine de raccourcis et de regards significatifs, mais ils ne peuvent pas trouver ce genre de confort avec leurs enfants. Les parents ont une longue histoire ensemble qui se déroule à travers des flashbacks soigneusement distribués sur leurs premières vies à Hong Kong, entre des séquences de la situation de la maison hantée qui s’intensifient de manière de plus en plus sanglante et grotesque. Les quatre personnages se révèlent progressivement bien plus que ne le suggèrent leurs stéréotypes de surface, mais l’intrépidité irritée d’Ipo face aux horreurs qui l’attendent à côté cache les révélations les plus passionnantes du livre.

“Je suis presque sûre que j’ai vécu dans une maison hantée quand j’étais une toute petite fille”, a déclaré Liu à JeuxServer. “Je voyais des choses, j’entendais des choses, il y avait des pièces – des pièces lumineuses et gaies – dans lesquelles j’avais peur d’être. C’est une toute autre histoire. Mais il y avait aussi une poupée. La poupée de ma maman, quand elle était petite, qu’elle a trouvé dans une boite après une visite chez ma grand-mère. Je sais qu’elle adorait cette poupée, mais ça me terrifiait. Il était très grand – plus grand que moi – et avait de grands yeux de verre qui se déplaçaient à l’intérieur des orbites. Je jure que ces yeux me regardaient, peu importe où j’étais dans une pièce. À ce jour, les poupées me font flipper.

Des poupées incroyablement effrayantes jouent un rôle important dans Mangeurs de nuit‘ premier roman graphique autonome. Voir ci-dessous un extrait du livre alors qu’Ipo commence à réfléchir à la façon dont elle va gérer la maison hantée et y entre pour passer du temps avec son complément de jouets maudits.

A lire aussi  Le mini-épisode de la série animée Freak Brothers en première
La couverture de Night Eaters Book 1: She Eats the Night est centrée sur la tête d'une femme asiatique avec une fleur de lotus dans les cheveux, une cigarette qui pend de ses lèvres et du sang qui coule de sa bouche, le tout entouré d'un bouquet luxuriant de fleurs, avec un crâne incrusté et une poupée fissurée, avec des racines rouge sang se transformant en mains agrippantes sous le bouquet
Dans une page du roman graphique Night Eaters d'Abrams ComicArts, la protagoniste Ipo Ting, une femme chinoise d'âge moyen, examine une maison sombre entièrement envahie par la végétation, puis jette avec colère sa cigarette sur un lapin dans le jardin.
Dans une page du roman graphique Night Eaters d'Abrams ComicArts, la protagoniste Ipo Ting examine la maison du quartier couverte de branches et de vignes, lance ses pantoufles et les porte à l'intérieur, puis s'arrête à l'intérieur de l'enchevêtrement de lierre à l'intérieur de la porte alors qu'elle retire ses pantoufles. sur.
Dans une page du roman graphique Night Eaters d'Abrams ComicArts, le protagoniste Ipo Ting se tient dans une maison abandonnée avec des vignes qui poussent sur tous les sols et murs, puis se tourne vers une rangée de poupées nues aux cheveux noirs et aux traits du visage asiatiques, tous alignés sur un canapé déchiré et en lambeaux au milieu de la pièce
Dans une page du roman graphique Night Eaters d'Abrams ComicArts, la protagoniste Ipo Ting est assise sur le canapé déchiré, avec une rangée de poupées nues de chaque côté d'elle, et examine une énorme tache de sang séché sur le sol, partiellement dissimulée par un rouleau -tapis de dos.  Elle tire sur une cigarette, puis la jette à couver au milieu de la tache de sang
Dans une page du roman graphique Night Eaters d'Abrams ComicArts, des poupées nues sur un canapé dans une maison abandonnée se tournent pour se regarder, alors qu'une cigarette jetée couve sur le sol devant elles, au centre d'un vieux sang carbonisé. tache

Les mangeurs de nuit tome 1 : Elle mange la nuit est disponible maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici