Il y a une certaine cruauté qui peut venir du fait d’être jeune, riche et belle. Peu importe à quel point inclus et réveillé le groupe de frenemies dans Corps Corps Corps essaie de se faire croire, même s’il ne peut nier ce qui se trouve juste sous la surface de ses façades soigneusement conçues. Cette cruauté est inévitable, malgré les meilleures tentatives du groupe pour tout garder secret. Réprimer vos vrais sentiments sous prétexte de suivre les mœurs sociales est une excellente configuration pour un film d’horreur, mais aussi pour une comédie. Heureusement, il y a beaucoup de suspense et de rires dans cette comédie slasher de Halina Reijn, et comment pourrait-il en être autrement ? Il est difficile de ne pas rire lorsque les personnages s’interpellent pour être capables (ou ignorer la discussion de groupe) alors que leurs amis sont jonchés autour d’eux, gisant dans des mares de sang.

Nous rencontrons ce groupe d’amis particulièrement toxique à travers Bee (Maria Bakalova). Elle sort avec Sophie (Amandla Stenberg), et ils sont tous les deux en route vers le mégamanoir des parents de David (Pete Davidson) pour retrouver le reste des amis de Sophie pour une fête d’ouragan. Il est clair dès le début du film que la relation entre Bee et Sophie est très nouvelle, donnant le ton aux tensions sociales qui atteindront un point d’ébullition plus tard dans le film.

A lire aussi  Un thriller torride a explosé sur Netflix cette semaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici