L’univers cinématographique Marvel a été présenté comme une franchise de bandes dessinées légère, mousseuse et amusante pour les familles, de sorte que le contrecoup généralisé, la controverse et la condamnation émergent à la suite de Captain America : nouvel ordre mondialLa présentation de à l’Expo D23 du week-end dernier est un territoire assez inexploré pour l’entreprise.

Tout découle du casting de l’actrice Shira Haas dans le rôle de Sabra, un super-héros israélien introduit pour la première fois en 1980. Dès que la nouvelle a éclaté, ceux à la fois familiers et complètement dans le noir sur l’histoire du mutant sur la page imprimée ont creusé, et ils n’étaient pas exactement ravis par certains des différents scénarios et images qu’ils ont trouvés.

A lire aussi  Lucasfilm aurait l'intention d'explorer plus de Darks en live-action

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici