Le plus grand changement que les joueurs peuvent voir dans Call of Duty: Warzone n'est pas quelque chose à l'origine inclus dans la mise à jour de la saison six. Selon Vice, l'éditeur du jeu, Activision, a récemment banni environ 20 000 tricheurs du jeu. Cette décision intervient après avoir détecté et bloqué un outil de piratage populaire croissant au sein de la communauté.

Le rapport Vice affirme que l'outil de piratage a été distribué via le site Web EngineOwning, mais on ne sait pas si tous les joueurs nouvellement bannis utilisaient le piratage. Le site a depuis répertorié la triche comme «détectée», ce qui est malheureusement le seul jeu répertorié comme tel parmi les dizaines d'autres jeux concernés.

Le point de vente a également révélé que le streamer Twitch Nick «Wagnificent» Wagner et le joueur de football Clemson Xavier Thomas – qui semble également diffuser occasionnellement – faisaient partie des personnes supprimées du serveur du jeu pour de bon. Il s'agit de la première interdiction de masse de la société depuis mars 2020, date à laquelle elle a supprimé plus de 70 000 autres tricheurs.

L'interdiction arrive à un excellent moment, car l'itération Black Ops Cold War de Warzone doit démarrer en novembre.

Le post Activision interdit massivement 20 000 joueurs de Call of Duty: Warzone sont apparus en premier sur Juicee News.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici