L'écriture est au mur depuis des années, mais c'est enfin la fin d'une époque au Japon. Les arcades de SEGA ont été un pilier du monde du jeu japonais, devenant des points de repère reconnus dans des quartiers comme Akihabara et un symbole de la patrie du jeu au Japon. Bien que les salles aient fermé et ouvert depuis le début de la pandémie, il semble que la fin soit enfin arrivée pour les arcades SEGA au Japon.

Ce n'est pas une surprise totale pour les personnes qui suivent l'histoire depuis quelques années. En 2020, GENDA, une société de divertissement qui vend des machines d'arcade et des prix dans tout le Japon, a acheté une part majoritaire de SEGA Entertainment, la filiale du géant du jeu qui possédait et exploitait les arcades emblématiques. Jusqu'en janvier 2022, GENDA détenait environ 85,1 % de la société d'arcade et de divertissement, mais à la suite d'un accord récemment annoncé, ils ont acquis les 14,9 % restants, repoussant effectivement SEGA du secteur des arcades après plus de 50 ans.

Ne vous attendez pas à ce que les lieux changent du jour au lendemain. Il faudra attendre plusieurs mois avant que l'affaire ne soit finalisée et que le nom du côté des arcades ne change. D'ici la fin de 2022, il n'y aura pas de logo SEGA imposant flottant au-dessus des rues de Tokyo pour la première fois depuis les années 1960. Les arcades devraient rester ouvertes dans un avenir immédiat.

Les nouveaux sites s'appelleront GiGO, ce qui signifie "Get into the Gaming Oasis". Il convient de noter que cela n'affecte pas le développement de jeux ou le côté édition de SEGA, qui reste intact. Sonic est, au moment d'écrire ces lignes, toujours en sécurité. L'accord n'affecte que les activités physiques des centres de jeux de SEGA au Japon.

Le poste SEGA se retire complètement du secteur des arcades physiques après 50 ans d'apparition sur Juicee News.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici