Ce récapitulatif de la saison 1 de Mosquito Coast, épisode 2, «Le premier du gang à mourir», contient des spoilers .

Le premier plan de l'épisode 2 de The Mosquito Coast «First of the Gang to Die», est un papillon qui se pose sur une canette de Coca froissée, ce qui n'est pas une métaphore particulièrement subtile du chevauchement maladroit entre le monde naturel et le monde capitaliste qui empiète rapidement sur lui, mais là encore cela ne semble pas être un spectacle particulièrement subtil. Nous suivons ce papillon le long d'une rue nocturne jusqu'à ce qu'il soit déplacé assez violemment hors du chemin par le camion d'Allie, toujours conduit par Dina à grande vitesse suite directement à l'épisode précédent.

Allie soulève intelligemment un couvercle de regard et laisse ses outils à côté comme un hareng rouge, s'échappant avec Dina dans une vaste communauté de sans-abri dans un centre commercial abandonné et décrépit (voyez ce que je disais subtilement?). C’est un bon cadre pour ouvrir une fenêtre sur l’idéologie d’Allie. Alors que Dina coupe cette canette de Coca dès le premier plan pour créer un moyen pour Allie de se sortir de ses menottes, il explique que les gens ici sont des «consommateurs brisés», rejetés par un système qui ne voit aucune valeur en eux s'ils ne pouvez pas y participer. Il n’a pas tout à fait tort, du moins pas dans son dégoût évident de réduire l’être humain à sa capacité de consommation, mais il n’acceptera aucune idée de nuance. De la façon dont il le voit, chaque problème a une solution, et tout ce qu'il faut, c'est le désir de la trouver. Tout problème non résolu, aussi compliqué soit-il, devient donc dans son esprit un problème auquel personne ne s’intéresse. C’est une vision du monde cynique.

«Nous ne sommes pas votre famille, papa. Nous sommes votre public. » C’est ce que Dina dit à Allie quand il explique qu’ils fuient vers le Mexique, et c’est une remarque tout à fait coupante parce que cela semble si précis. Allie prétend y avoir des amis qui peuvent construire une toute nouvelle identité à Dina, et avec elle, apparemment, elle peut construire une toute nouvelle vie, mais le sombre courant sous-jacent ici est qu'il est très probable qu'il ment juste pour la faire partir avec lui. Dina demande à nouveau ce qu’il a fait pour mériter une réponse policière aussi enthousiaste, mais il n’explique pas encore une fois.

Ailleurs dans The Mosquito Coast saison 1, épisode 2, Kimberly Elise et les agents de la NSA de James LeGros visitent la maison du petit ami de longue distance de Dina, Josh, des photos qu'ils ont trouvées quand ils ont jeté la maison dans Stockton. Dina, prétendant à Allie qu'elle appelle sa grand-mère pour lui dire qu'elle ne vient pas, appelle la maison pendant que les agents sont assis là, incitant Jones (Elise) à la prendre et à essayer de la dissuader. Dina en profite pour demander à nouveau ce qu’Allie a fait, et elle n’obtient pas encore une fois de réponse claire. Agacée, elle commence à monologuer sur la façon dont tout le monde en Amérique mange quand il n’a pas faim, boit quand il n’a pas soif, et ainsi de suite, et ainsi de suite, ne faisant que reprendre l’idéologie régurgitée de son père. Dans quelle mesure elle pense que tout le monde peut le deviner.

Pour quelqu'un qui est si opposé à la technologie, Allie dispose d'une facilité surprenante pour accéder au Dark Web, qu'il utilise pour contacter un associé au Mexique, Calaca, pour lui faire savoir qu'ils «arrivent enfin». Ce sont les personnes qui, selon lui, ne sont a) pas dangereuses et b) peuvent construire une nouvelle identité à Dina, mais la vérité dans ces déclarations reste à voir. Pendant que Dina et Charlie discutent en privé de ce qu'Allie aurait pu faire, Margot lui suggère – tout en volant la ferme où Allie travaillait, laissant la machine à glace comme «le marché d'une vie» – qu'ils devraient dire la vérité aux enfants puisqu'ils ont le droit de décider eux-mêmes de les accompagner ou non. Une fois de plus, Allie est capable de lui parler, peignant le voyage comme «une éducation» et «une école sans murs». Elle l'achète. Mais est-ce que quelqu'un d'autre?

Avec l'argent volé, Allie tente d'acheter un passage à travers la frontière américano-mexicaine avec l'aide de Juan, un «coyote» qui lui a été recommandé par son associé, Hector, qui est à ce moment également interrogé par Jones – il lui renonce aussi rapidement à l'identité du coyote. L’ingéniosité d’Allie revient ici, car il est capable de convaincre Juan de risquer de se venger de la cheville ouvrière mexicaine qu’il a ennuyée en lui proposant de retirer son étiquette de cheville électronique, qu’il retire dans une voiture protégée par une feuille d’aluminium. En attendant, Margot a une danse plutôt bizarre avec l’associé de Juan, Chuy (Scotty Tovar), sur «First of the Gang to Die» de Morrissey. C’est là que l’épisode prend son titre mais ne se sent pas comme un morceau avec une seule chose que nous avons vue jusqu’à présent. Y a-t-il une tension sexuelle ici? Est-ce un bref moment de normalité insouciante au milieu d'une évasion à bout de souffle? Qui sait, franchement.

Au moment où la NSA arrive à la casse, le tour d’Allie avec le moniteur de cheville les a laissés sans idée de la route empruntée par la famille, et une patrouille frontalière surchargée et en sous-effectif ne peut pas non plus les aider. Mais peut-être que les milices locales qui patrouillent à la frontière sur une base volontaire le peuvent. C’est un camion plein de ces gars qui quittent les Fox pendant le voyage, ce qui oblige Allie à leur parler personnellement (Chuy: "Hé, blanc, va-leur tout blanc."). Cette scène est très effectivement tendue. Vous pouvez imaginer le genre de personnes qui patrouillent volontairement les immigrants de chasse à la frontière, alors ils sont particulièrement curieux de connaître les «deux gars à l'allure latino» sur le siège avant, mais ils sont tellement amusés par l'histoire d'Allie selon laquelle ils sont une famille d'observation des oiseaux. qu'ils sont prêts à le laisser partir. En attendant, ils retournent à leur camion et obtiennent une description des fugitifs à la radio. Immédiatement, les armes sont tirées des deux côtés, et une impasse précède une fusillade à laquelle Chuy survit mais pas Juan. La géographie de cette scène n'a pas beaucoup de sens, car il est extrêmement improbable que Chuy ait pu tuer toutes les milices depuis la position dans laquelle il se trouvait, même s'il semble que c'est ce qui s'est passé – c'est difficile à dire depuis The Mosquito Coast saison 1, épisode 2 coupe loin de l'action. Quoi qu'il en soit, avec plusieurs corps à leur actif et la NSA sur la queue, la famille Fox continue son voyage alors que le papillon du haut de l'épisode se pose sur le cadavre déshydraté d'un animal et qu'une mouche rampe joyeusement sur la mort de Juan, œil ouvert.

Le post The Mosquito Coast saison 1, récapitulatif de l'épisode 2 – «Le premier du gang à mourir» est apparu en premier sur Ready Steady Cut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici