Il existe de nombreux sous-genres d'horreur que nous regardons avec tendresse, mais l'un d'entre eux est-il plus nostalgique que le slasher du camping ?

Lors d'un voyage dans le passé, le public peut se retrouver à revisiter les goûts de Sleepaway CampThe BurningMadman et Friday le 13e versements.

Heureusement, des efforts modernes comme The Final Girls comprennent à quel point les fans d'horreur souhaitent voir plus de films dans la même veine, tout comme Fear Street Part Two : 1978, disponible sur Netflix à partir du vendredi 9 juillet 2021 .

Il s'agit de la deuxième entrée de la trilogie et voit le réalisateur Leigh Janiak revenir pour approfondir la mythologie du massacre du Camp Nightwing brièvement évoqué en 1994.

Alors que nous continuons à explorer les mystères de Sunnyvale et Shadyside, de nouveaux visages sont accueillis dans le mélange alors que les conseillers et les participants du camp sont ciblés par des horreurs indicibles.

La suite a un casting assez impressionnant, mais qui joue Ziggy en 1978 ?

  • BLACK WIDOW : quand est-il défini ?

Fear Street Part 2 1978" class="wp-image-1055278" />Netflix





<h3 data-recalc-dims= Qui joue Ziggy dans Fear Street Part Two : 1978 ?

  • Le personnage est interprété par l'actrice américaine de 19 ans Sadie Sink.

Si elle semble familière, c'est parce que le public de Netflix l'a probablement vue jouer Maxine "Max" Mayfield dans Stranger Things . Elle a été présentée dans la saison 2 et a rejoint le cercle d'amis très unis de la fiction Hawkins.

Bien que cela ait servi d'introduction à ses talents pour de nombreux téléspectateurs, elle avait déjà joué dans des émissions telles que The Americans (Lana), Blue Bloods (Daisy Carpenter), American Odyssey (Suzanne Ballard), et Unbreakable Kimmy Schmidt (Tween Girl).

Fear Street n'est pas non plus sa première apparition au cinéma…

Son premier rôle au cinéma est venu en 2016 Chuck (Kimberly), un drame réalisé par Philippe Falardeau et inspiré de la vie du boxeur poids lourd Chuck Wepner.

Ensuite, elle a décroché un rôle dans The Glass Castle (Young Lori) aux côtés de talents bien-aimés tels que Brie Larson, Woody Harrelson et Naomi Watts. Puis, last but not least, elle était dans l'horreur Netflix Eli (Haley) en 2019.

Bien sûr, elle est apparue dans Fear Street Part One : 1994 pendant les scintillements des séquences de Camp Nightwing.

Quant à l'avenir, elle est déjà prévue dans le film 2021 de Gren Wells Dear Zoe (Tess DeNunzio) et The Whalele prochain film de Darren Aronofsky (Requiem for a DreamThe Wrestler) avec Brendan Fraser (The Mummy) en tête.

  • BLACK WIDOW : Quand est-ce gratuit sur Disney+ ?

FEAR STREET PARTIE 2: 1978 | Bande-annonce officielle | Netflix

BridTV3240FEAR STREET PARTIE 2: 1978 | Bande-annonce officielle | Netflixhttps://i.ytimg.com/vi/eR2KSY1fipo/hqdefault.jpg820223820223center13872

Est-elle sur Instagram ?

Oui, elle est sur Instagram et vous pouvez la retrouver sur sadiesink_ ; elle a un énorme 13,3 millions de followers.

Il existe une poignée de messages faisant la promotion du film et de la trilogie au sens large, ainsi qu'une gamme de clichés élégants, etc.

Elle est également sur Twitter à SadieSink.

Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par Sadie Sink (@sadiesink_)

"Je ne pourrais pas m'amuser plus"

Au cours d'une récente interview avec Glamour, on a demandé à Sadie si elle avait des histoires d'horreur sur le tournage de Fear Street à raconter.

Elle explique qu'elle s'est tellement amusée mais qu'il y a eu des moments assez intenses en tournage de nuit :

« Le plus grand moment a été l'une de ces scènes finales où « de mauvaises choses se produisent. » J'étais tout en sang, j'étais allongé dans l'herbe, il était environ 3 h 00 du matin, et j'ai juste pensé : « ce sont des pas de bonnes circonstances! Je me sens très mal physiquement, mais je passe le meilleur moment de ma vie ! Je me sens dégoûtant et dégoûtant, mais je ne pourrais pas m'amuser plus. »

Offrant ses réflexions sur l'impact positif de la trilogie, elle a également pesé : « Regarder ces films dans la façon dont ils traitent les personnages féminins forts et comment ils ont été traités… montre clairement que nous avons parcouru un très long chemin . Je pense qu'il y a encore beaucoup de travail à faire, mais heureusement, j'ai l'impression d'être ma génération, ils sont très opiniâtres et ils sont prêts à construire le monde dans lequel ils veulent vivre à l'avenir. »

Elle révèle que cela lui donne « de l'espoir » et que, espérons-le, d'autres ressentent la même chose : « Je pense que nous avons tous beaucoup à apprendre les uns des autres, il s'agit simplement d'écouter vraiment. »

Le dernier volet de la trilogie – Fear Street Part Three : 1666 – arrive sur Netflix le vendredi 16 juillet 2021.

La publication Ziggy de Fear Street devrait être familière est apparue en premier sur Juicee News.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici