Cela fait un certain temps que les nouvelles ont commencé à éclater sur le harcèlement et l'inconduite chez Activision Blizzard, et à peine quelques mois depuis que le PDG Bobby Kotick a lui-même été empêtré dans les allégations. Il semble que la société ait finalement offert des preuves des mesures prises, selon un nouveau rapport du Wall Street Journal.

Depuis que les allégations ont été révélées pour la première fois en juillet 2021, l'entreprise aurait licencié ou licencié 37 employés et sanctionné 44 autres, et aurait recueilli environ 700 rapports de harcèlement et d'inconduite. Un représentant de l'entreprise a confirmé le nombre d'employés sanctionnés, mais a contesté le nombre de plaintes pour harcèlement, selon PC Gamer.

Ce n'est pas tout le progrès, cependant. Selon Kirsten Grind du WSJ, un résumé de ces statistiques et des mesures prises par l'entreprise devait être publié avant les vacances d'hiver, mais a été caché au public par Kotick, qui aurait craint que cela ne fasse apparaître les problèmes de l'entreprise. plus grave qu'on ne le souhaitait. Le même représentant de la société a également contesté cette affirmation, ajoutant que "notre objectif est de nous assurer que nous avons des données et des analyses précises à partager".

Pour l'instant, Kotick reste en place en tant que PDG de l'entreprise, malgré les appels à sa destitution. Il reste à voir si son mandat se poursuivra, soutenu par le fait que l'entreprise a pris des mesures, ou si ses prétendues tentatives de retarder la publication de ces informations se révéleront préjudiciables.

Le poste Activision Blizzard licencie près de 40 employés suite à des allégations d'inconduite est apparu en premier sur Juicee News.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici