Le premier officier Jara Rydek et l'enseigne d'ingénierie Carter Diaz se regardent d'un air entendu sur le pont dans une capture d'écran de Star Trek: Resurgence
Image : Laboratoires dramatiques

Star Trek de Dramatic Labs: Resurgence s’écarte de la formule Telltale de manière intrigante

Les fans du style de jeux axés sur l’histoire de Telltale Games ont peut-être été déçus lorsque le studio a fermé ses portes en 2018. Le studio a ensuite été relancé avec plusieurs projets en développement, notamment Le loup parmi nous 2 et un jeu basé sur L’étendue. Mais le style de Telltale vit au-delà de Telltale lui-même, grâce à Dramatic Labs Star Trek: Résurgence.

Après avoir joué une version de Star Trek: Résurgenceoù j’ai échantillonné trois scènes distinctes, j’ai eu l’impression d’un jeu qui colle étroitement à la formule Telltale, mais se différencie, dit le développeur, avec plus d’action et moins de complaisance de la part des joueurs.

Dans un monde post-Telltale, les anciens concepteurs de Telltale de Dramatic Labs sont passés au moteur Unreal Engine 4 d’Epic Games. événements temporels. De plus, ils ont mis à jour leurs philosophies autour des mâts familiers du jeu Telltale comme le dialogue, en supprimant l’option “rester silencieux” afin de forcer les joueurs à s’engager activement dans le jeu.

“Lorsque nous avons examiné ce que vous obtenez d’une expérience Star Trek, nous voulions en tenir compte sous tous les angles”, a déclaré Dan Martin, Star Trek : Résurgencele fil narratif. “Ainsi, bien qu’une grande partie de la franchise soit constituée de personnes assises autour de discussions, débattant de problèmes importants, il y a aussi beaucoup d’action et d’autres types de scènes : mystère, enquête, […] tout ce que vous pensez de Star Trek, vous en aurez un morceau avec ce jeu. »

Le premier officier Jara Rydek et l'enseigne d'ingénierie Carter Diaz discutent de leurs commandes dans un turbolift de Starfleet dans une capture d'écran de Star Trek: Resurgence
Image : Laboratoires dramatiques

Dans Star Trek : Résurgencequi se déroule après les événements de Star Trek : la nouvelle génération, les joueurs assument les rôles de deux membres de Starfleet : le premier officier Jara Rydek et l’enseigne d’ingénierie Carter Diaz. Ensemble, ils vont, selon Dramatic Labs, « démêler un sinistre mystère impliquant deux civilisations au bord de la guerre ».

A lire aussi  Le développeur du jeu découvre le secret technologique des étangs sinueux dans Animal Crossing: New Horizons

Trois scènes de Star Trek : Résurgence auxquels nous avons joué au Summer Games Fest le mois dernier différaient considérablement les uns des autres, mais ils partageaient également les similitudes que vous attendez d’un jeu Telltale. Dans la première scène, Rydek et Diaz ont bavardé sur leurs coéquipiers avant de faire rapport à leur capitaine sur le pont. Face au choix d’être respectueux ou de parler à leur officier supérieur, j’ai choisi de parler, testant les limites de la façon dont je pouvais faire la scène sans Star Trek.

Ensuite, je suis arrivé sur une planète extraterrestre pour aider à superviser les négociations entre deux races extraterrestres, les Hotari et les Alidiens, au sujet d’une exploitation minière de Dilithium. (Bien que Dilithium soit une partie établie de la tradition de Trek, les deux races ont été inventées pour le jeu.) Cette scène a présenté Spock, qui est habilement exprimé par Piotr Michael dans Réapparition. Martin a déclaré que c’était un plaisir d’écrire pour un personnage emblématique au cours d’une période jusque-là inexplorée.

La négociation a tourné au vinaigre, peut-être en partie grâce à mes tentatives de choisir l’option de dialogue la plus odieuse à chaque étape, en veillant à ce que les deux parties s’en aillent offensées. Certes, ces jeux ont souvent présenté l’illusion de l’influence des joueurs alors qu’en fait les choses sont en grande partie sur des rails. Cependant, j’ai définitivement réussi à gagner la désapprobation de Spock, ce qui, certes, ne m’a pas fait du bien.

Dans la scène finale de la démo, j’ai piloté une navette lente pendant que deux personnages discutaient d’un officier supérieur. Le jeu m’a présenté des waypoints et la navette a dérivé paresseusement vers eux. Ce n’était pas excitant, mais il semble que l’action augmentera en intensité au fur et à mesure que le jeu progresse.

A lire aussi  La liste des voitures Forza Horizon 5 et tous les packs DLC expliqués
Des membres d'équipage de Starfleet pilotent une navette vers un vaisseau spatial et un champ d'astéroïdes dans une capture d'écran de Star Trek: Resurgence
Image : Laboratoires dramatiques

“Cela ne va pas redéfinir le genre, mais nous avons beaucoup d’exploration à la troisième personne par-dessus l’épaule [and puzzle-solving]», m’a dit Kent Mudle, responsable des cinématiques du jeu. Réapparition mettra en vedette des fusillades de phaser utilisant un système de tir de couverture de style arcade, ainsi que des scènes de pilotage de navette qui sont plus dangereuses que l’expérience «tranquille» (comme Mudle l’a dit) à laquelle j’ai joué.

“Il y a certaines parties réelles du jeu qui ne sont pas seulement des choix de dialogue et des clics sur des choses dans une sorte de section de marche libre”, a déclaré Mudle. « Il y a une action d’un type qui n’est pas seulement des événements rapides. Nous en avons aussi quelques-uns, mais nous en avons aussi d’autres, comme un petit genre de réflexe de contraction légère.

Comme beaucoup de ceux qui travaillent chez Dramatic Labs, Mudle et Martin ont tous deux travaillé chez Telltale. Ils ont dit qu’ils avaient toujours voulu étendre leurs jeux dans ces directions, mais qu’ils n’avaient pas toujours le temps, les ressources ou les outils.

“Unreal Engine aide vraiment”, a déclaré Mudle. «Je pense que c’est aussi juste un désir de faire ce genre de choses dès le saut. Nous avons fait beaucoup de jeux de ce type et nous voulions les rendre plus « gamey » depuis un certain temps pour offrir plus de variétés dans l’interaction, différentes façons de vendre en quelque sorte en étant immergé dans l’histoire. Et nous étions en quelque sorte, juste à travers le temps et les moteurs précédents, pas nécessairement capables de le faire sans y consacrer beaucoup de ressources.

A lire aussi  La révélation «liée» de Final Fantasy VII Remake devrait avoir lieu ce week-end
Les négociateurs de Starfleet parlent à un groupe d'extraterrestres dans un écran de dialogue de Star Trek: Resurgence.
Image : Laboratoires dramatiques

Quant à la suppression de l’option de dialogue “rester silencieux” trouvée dans les précédents jeux Telltale, “vous seriez surpris du nombre de personnes qui ne l’ont pas utilisé”, a déclaré Martin. “Il y avait parfois la rare option silencieuse où quelque chose de vraiment intéressant se produit, mais la plupart du temps, d’une manière ou d’une autre, les autres personnages de la pièce continuent de parler autour de vous et l’histoire continue.”

“Nous essayons d’en demander un peu plus au joueur, de s’impliquer et de participer”, a-t-il ajouté. “La non-participation n’est pas autant une option qu’elle [used to] être. Nous essayons de vous faire entrer et de devoir choisir un rail, car cela se traduit par un jeu plus intéressant.

Basé sur ce que j’ai joué Star Trek : Résurgence, les fans des jeux Telltale vont se sentir comme chez eux. Mais ce sont les améliorations et les raffinements dont les développeurs ont parlé qui m’excitent à me lancer dans la vision de Dramatic Labs sur la dernière frontière.

Star Trek : Résurgence devrait être lancé cette année sur PlayStation 4, PlayStation 5, Windows PC, Xbox One et Xbox Series X.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici