Ce récapitulatif de La Révolution saison 1, épisode 2, «Chapitre deux – Le revenant», contient des spoilers. Vous pouvez consulter nos réflexions sur l'épisode précédent en cliquant sur ces mots.

Dans la foulée directe de la fin du premier épisode, nous voyons «les morts» revenir aux vivants – à savoir, Albert, d'apparence semblable à celle du Christ, ce qui soulève des questions évidentes sur la façon dont il a survécu à un tir rapproché. à la tête en plein peu d'Elise. Albert a des blessures douteuses révélatrices qui suggèrent une sorte de dureté d'un autre monde, renforcée par la facilité et la violence avec lesquelles il envoie ses ravisseurs dans la première grande scène d'action de la série. Des trucs géniaux, sanglants et élégants. «Chapter Two – The Revenant» démarre sur un bon pied.

Pendant ce temps, Madeleine est portée disparue après avoir été laissée seule par l'aide. Elise la trouve assez facilement dans les bois, mais la jeune fille ne pense pas avoir rien fait de mal – elle déplore clairement son manque de liberté et la quantité de cris à la maison, où Donatien, fils du non-sens et ouvertement sinistre Charles de Montargis, souffre gravement de gangrène et nécessite une amputation de la jambe. La sœur de Donatien, Marie, en a marre de son père, pour des raisons évidentes, et se confie à sa cousine, Elise. Les choses ne vont pas bien dans la maison de Montargis, c'est le moins qu'on puisse dire.

Les choses ne vont pas particulièrement bien pour Oka non plus, mais au moins il est vivant. Joseph lui rend visite et lui dit qu'il sait qu'il n'a pas tué Rebecca ou tenté de se suicider, mais il veut savoir ce qui a causé la vision qu'il a vécue lors de leur dernière rencontre. Il n'est pas vendu sur le vaudou comme explication. Comme pour le convaincre, Oka se débarrasse d'une charge d'informations personnelles dont il n'a aucun moyen d'être au courant, et donne à Joseph une autre vision, celle-ci d'une autre, servante mutilée dans un tas froissé au fond de ce trou verdoyant. (Nous l'avons vue être jetée à la fin de l'épisode précédent.) Joseph est furieux d'apprendre que l'exécution d'Oka a été avancée, sachant clairement ce qui se passe. Ses opinions sur le vaudou et la magie en général restent floues, même s’il est facile d’imaginer qu’il devient un peu plus convaincu.

Albert arrive en ville et se heurte aussitôt à un pickpocket, qu'il interroge sur Oka. Il rend ensuite visite à son père adoptif, celui qui a à la fois un F majuscule et un F minuscule, et il est surpris de voir son fils, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce sera intéressant de voir comment Joseph le prend. En parlant de cela, il est à la recherche d’indices supplémentaires, passant au peigne fin un feuillage où il est abordé par le père de Rebecca, qui tient une hache sous la gorge. Lorsque Joseph pose des questions sur l'appartenance de Rebecca à la Fraternité, son père partage une partie de son idéalisme, dont nous avons entendu parler dans l'épisode précédent. Son père prétend également savoir qu’Oka n’est pas le meurtrier de sa fille. Il dit que plusieurs filles ont disparu, pas seulement elle. Pendant ce temps, Albert dit à son père qu'il doit libérer Oka avec l'aide de la Fraternité, et que s'il ne le fait pas, personne ne survivra à ce qui va se passer. Cependant, il n’a pas le temps d’expliquer où il se trouve ou son apparente immortalité.

Madeleine continue de rêver dans La Révolution saison 1, épisode 2. Dans ses visions, elle voit Albert, qui semble pouvoir la voir en retour. À son réveil, elle signe à Elise l'avertissement d'une maladie imminente qui ne présage rien de bon pour aucun d'entre eux. Dans les bois, Madeleine voit Albert, d'abord comme un personnage masqué horrible, puis comme lui-même. Les choses deviennent bizarres.

Ailleurs, Elise apprend de l’ancien apprenti de son père que son oncle l’a évincé. Cela va évidemment mettre Elise sur un chemin vers la Fraternité, qui la réunira par hasard avec Albert. Dans la nuit, Madeleine lui remet le médaillon qu'Albert lui a donné, signant qu'il est revenu, comme elle l'avait dit. Il a dit qu'Elise saurait où le trouver.

On apprend par la suite que Charles garde son frère, le père d’Elise, dans la masure où Rebecca a été tuée; nous voyons la lueur des bougies à l'intérieur s'échapper à travers la croix sur la porte. Il est, comme l'a rapporté le jeune garçon plus tôt, gravement malade, et Charles fait la façade comme s'il essayait de lui trouver un remède. Doit-on déduire de cette scène, alors, que les servantes sont livrées comme nourriture? Lorsque Charles prélève le sang de son frère dans une seringue, il est bleu, ce qui n’est pas de bon augure pour sa santé. Nous voyons Joseph examiner un flacon similaire, déterminant qu'il s'agit bien de sang, mais qu'il agit comme un parasite. Joseph injecte ce sang dans un rat que lui et Katell attrapent; il sait que c’est le sang du vrai tueur de Rebecca et pense que ce tueur est malade. Le rat… ne répond pas bien à la transfusion.

Après avoir révélé ce qu’il savait sur la mort de sa fille, le père de Rebecca est abordé par la gendarmerie et obligé de payer pour ses lèvres lâches, même si nous avons la confirmation qu’il avait raison dans ses soupçons. Tout devient plus clair maintenant, alors que Joseph détermine que Rebecca a été tuée par une personne atteinte d'une maladie similaire à la rage. Nous savons que c'était le comte. On sait aussi que la gendarmerie a jeté son dévolu sur Joseph, sachant que le père de Rebecca s’est confié à lui. Ce qui est encore plus étrange, cependant, c’est qu’après sa dissection et son examen, le cœur du rat recommence à battre.

Cela pourrait bien expliquer les capacités de régénération d'Albert, même si nous n'avons pas encore vu de signes de maladie en lui. Elise retourne dans un endroit où ils ont passé la nuit, et Albert la rencontre là-bas – mais pas seule. En attendant, Joseph est conduit dans les bois par Katell sous prétexte d’être présenté à quelqu'un qui peut l’aider à prouver l’innocence d’Oka, mais Katell le remet à la Fraternité – il s’avère qu’elle est membre. Joseph et Elise sont tous deux intronisés dans une étrange rencontre, au cours de laquelle Albert se présente à tous les deux. En parlant d'Albert, vous vous souvenez de ses veines bleues du début de l'épisode? Eh bien, Charles étrangle son fils Donatien à mort puis lui injecte le sang du comte, ce qui le ramène d’entre les morts avec exactement le même genre d’artères bleues bombées. Il semble que nous ayons un autre noble mort-vivant à craindre.

Merci d'avoir lu notre récapitulatif de La Révolution saison 1, épisode 2, «Chapitre deux – Le revenant».

Pour plus de récapitulatifs, de critiques et de fonctionnalités originales couvrant le monde du divertissement, pourquoi ne pas nous suivre sur Twitter et aimer notre page Facebook?

Jonathon Wilson

Jonathon est le co-fondateur de Ready Steady Cut et est rédacteur en chef et critique en chef du point de vente depuis 2017.

Le récapitulatif de la saison 1 de la Révolution, épisode 2 – «Chapitre deux – Le revenant» est apparu en premier sur Ready Steady Cut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici